« Il y a certains artistes dont on aime particulièrement faire la promotion et Pascal Nottin alias Bout de Zinc est l’un d’entre eux ! ... Un artiste qui met souvent son art au service de la bonne cause … L’Art est un don de soi mais pour certains artistes ce don dépasse les frontières de l’Art »

 

Alexandre Debray

Journaliste

Pour info à Orléans

« Le Bout de zinc n'échappe à aucune forme, qu'il soit déchiré, courbé ou froissé ... toujour d'amour et d'humilité il est chargé, comme un reflet de sa personnalité »

 

Jean-Louis Riguet
Sociétaire de la Société des Gens de Lettres
Membre du Bottin international des Professionnels
du Livre et de la Maison de l’écrivain et de la littérature

« L’irrésistible ascension du petit zingueur d’Artenay … L’Art véritablement vivant … Sa spécificité revendiquée c’est de mettre en situation ses sculptures, de les placer dans des endroits improbables, de leur donner vie par leur environnement »

C’est Nabum

Ecrivain

« Sensible à l’environnement l’artiste aime mettre en scène et exposer ses œuvres dans les paysages ligériens si propices à la beauté et à l’inspiration … Pour l’avoir rencontré quelques fois, cet artiste atypique ne laisse pas indifférent et mérite d’être connu »

 

Jérôme Richard

My Loire Valley

« Croiser le chemin de Pascal Nottin n’est pas anodin. Emporté par un élan de créativité de solidarité et débordant d’idées généreuses, Pascal nous conduit dans son univers, qu’il sait si bien mettre en valeur par ses créations artistiques. Des œuvres qui ne laissent pas indifférent ... Car là est l’une des facettes de sa personnalité, un altruisme qui le conduit à soutenir les enfants atteints de cancers et de leucémies … Pascal mérite que l’on accorde à son monde un instant de pleine attention, à son travail que l’on doit regarder avec les yeux du cœur toute la profondeur qui se cache derrière un simple bout de zinc ...»

 

Serge Grilhault des Fontaines

Président de la Fédération Enfants et Santé 2007 / 2013

« Pascal Nottin, le petit artiste qui monte ! … Il est un OVNI dans le milieu artistique orléanais mais en quelques petites années il a su s’imposer chez les artistes contemporains et son parcours est étonnant … Ce qu’il crée ne ressemble à rien mais évoque un peu l’arte povera, le land art, le récup art avec une grosse influence africaine … la liste est aussi électrique que son imagination mais sa particularité est de vouloir créer un événement, une mise en scène voire une mise en abîme autour de ses sculptures … La fulgurance de son parcours est étonnante, et elle en agace sans nul doute quelques-uns car si Pascal est un passionné, il aurait tendance à ne pas se prendre trop au sérieux ... »

 

Hélène Tubach
Journaliste

Le petit Solognot

« C’est chaque fois tendre et réussi, Pascal Nottin conjugue réalisme et souriant onirisme avec bonheur. Voici, à n’en pas douter une œuvre en grand devenir et au charme efficace »

 

Jean-Dominique Burtin

Journaliste

Mag'centre

« Avec toi, avec tes mains, avec ta vision éclairée de l’artiste, avec ta création esthétique, tu as sublimé la matière inerte pour en faire une œuvre vivante ... »

Claude Pinault

Ecrivain et ancien sportif

Entrepreneur

« L’artiste qui sait murmurer à l’oreille de ses sculptures ! »

Laurent Billard

« Le zinc ne s’oxyde pas. Il est comme le coeur »

Pascale Moreau

« Un zingueur poétique »

Isabelle André

Mademoiselle Be-Zinc, figurine enfantine à l’allure féminine, est coiffée d’une capeline. Sa robe en disques de zinc est soudée à son corps longiligne fait d’acier. À l’état brut, sa parure s’imprègne de macules. Recouverte d’une peinture acrylique et d’un vernis très résistants, la belle semble arborer une toilette de Courrèges. Sur ses formes rondes, les couleurs vives ondulent leurs nuances au gré des ombres et de la lumière. Son coté graphique et aérien tient à l’équilibre des vides et des pleins. Le rythme de ses cymbales superposées ainsi que la légèreté de ses lignes épurées lui confèrent une simplicité expressive apaisante telles ces pierres empilées des jardins zen japonnais. Mises en scène, les sculptures de Pascal Nottin prennent vie dans notre quotidien procurant diverses émotions selon leurs emplacements. À cela s’ajoute la mélodie émise par la caresse d’une main sur les disques de la demoiselle. Participatives et interactives, les œuvres de Bout de Zinc doivent être appréhendées avec le toucher. Pascal Nottin fait parti de ces artistes singuliers qui retranscrivent avec humour, l’amour qu’ils portent à la vie. Il insuffle à sa belle un lyrisme aux rythmes visuels d’une grande sensibilité. C’est ainsi, que Mademoiselle Be-Zinc, espièglerie faite d’élégance, révèle une finesse épicée de fantaisies, une tendresse teintée de gaieté, de sensualité et de sérénité.

 

Sarah Noteman, critique d’art, Juillet 2017.